Féminisme, écologie et spiritualité : mon chemin vers l’écoféminité

écologie chamanisme écoféminité

L’écoféminité, qu’est-ce que c’est ? Comment j’en suis arrivée à créer ce modèle ? Dans cet article je t’explique tout ! Bonne lecture 🙂

L’écologie et moi, une histoire d’amour qui commençait bien…

Dès mon plus jeune âge, j’ai été sensibilisée à trier mes déchets, ne pas gaspiller, éteindre les lumières… Des petites actions du quotidien qui m’ont fait prendre conscience très tôt de mon rôle à jouer pour préserver notre planète.

Mes études ont ensuite vraiment ancré cette notion de respect du vivant en moi. Pendant deux années de prépa bio, apprendre les bases physiologiques de la Vie, des règnes végétal, minéral et animal ont ouvert mon esprit à une perception à la fois globale et précise de l’Unité que nous sommes. J’ai compris l’importance du mot écosystème et j’ai commencé à intégrer le sens du terme écologie.

Par la suite, mon cursus en agronomie et industries alimentaires m’a amené vers des prises de conscience de plus en plus marquées, notamment au niveau de mon alimentation, et plus globalement mon mode de vie. Accéder aux secrets de l’agriculture moderne et de l’industrie alimentaire change tout un monde. On peut choisir de faire l’autruche, bien sûr, mais c’était trop pour moi… Heureusement, la notion de développement durable et de gestion de l’environnement était de plus en plus présente dans l’enseignement et j’ai pu, petit à petit, ouvrir mon esprit en cherchant toujours plus à faire convenir mon mode de vie à mes valeurs, sur le plan personnel comme professionnel.

Mes expériences étaient toutes très orientées : premier stage dans un réseau de magasins de producteurs, projet individuel d’éco-volontariat autour du monde, mémoire portant sur la gestion des déchets agricoles à La Réunion… Valoriser les circuits courts et l’agriculture biologique, participer à la réintroduction d’espèces en milieu naturel, éduquer au respect de l’environnement… Des actions qui avaient du sens pour moi, jusqu’à un certain point.

Ecologie intérieure : une première révolution

Je menais un mode de vie de plus en plus sain, pour moi et pour mon environnement, cherchant toujours à faire plus, à engager plus. En parallèle de mon école de naturopathie, je découvrais par moi-même toujours plus d’alternatives, de méthodes plus naturelles et je voulais partager, montrer, sensibiliser. Seulement, j’alternais sans cesse entre l’espoir pour un futur plus beau pour la planète et ce sentiment d’éco anxiété grandissant.

Un jour, j’ai réalisé que sensibiliser ne suffisait plus, qu’il était trop tard pour agir, du moins seulement avec sa tête. Je restais néanmoins persuadée qu’il était possible de générer une prise de conscience qui va au-delà du simple individu dans son quotidien. Je sentais qu’il y avait besoin de plus que ça. Et puis un jour, en pleine méditation, j’ai reçu ces deux mots : Ecologie Intérieure.

Tout s’est éclairé. Pour pouvoir changer les choses, changer leur quotidien, les gens avaient besoin de se relier avec eux-mêmes, avec leur essence. L’écrivain et guide spirituel Eckhart Tolle, dans Le pouvoir du moment présent, disait : « Si les humains se débarrassent de leur pollution intérieure, ils cesseront également de polluer le monde. ». En fait, le meilleur exemple était moi-même. Plus j’avançais sur le chemin du développement personnel, plus je me libérais de mes blessures, plus je réussissais à poser les actions justes au quotidien, sans me forcer, sans culpabilisation, dans mon équilibre tout simplement. Parallèlement, je remarquais que les personnes de mon entourage engagées dans leur développement personnel et spirituel avaient une conscience écologique grandissante, sans forcément y avoir été sensibilisé…

« Si les humains se débarrassent de leur pollution intérieure, ils cesseront également de polluer le monde. »

Eckhart Tolle

La conscience de Soi permet de se relier au Tout et ainsi de mieux comprendre les conséquences de nos modes de vie sur la Terre et l’ensemble du vivant. Une écologie intérieure s’avérait alors indispensable pour un monde plus juste, cohérent et respectueux de notre environnement. Dans le même temps, je commençais à découvrir une nouvelle facette de ma spiritualité qui m’emmena encore plus en profondeur sur ce chemin de conscience…

De l’écoféminisme au féminin sacré : sagesse ancestrale et lien à la Terre

Après une violente tentative de viol, j’avais découvert l’ampleur de la violence envers les femmes et affirmé plus que jamais ma position de féministe. Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois de l’écoféminisme, ce mot a de suite résonné en moi.

Contraction d’écologie et féminisme, ce concept mettait en relation deux formes de domination : celle des hommes sur les femmes et celle des humains sur la Nature. Figure majeure du mouvement, Vandana Shiva, écrivaine écologiste et militante féministe, a été de nombreuses fois lauréate du Prix Nobel Alternatif. Ceci grâce à son engagement auprès de l’agriculture paysanne traditionnelle et biologique ou encore sa lutte contre l’introduction des OGM et l’expansion des multinationales agro-alimentaires. Elle dirige la Fondation de la recherche pour la science, les technologies et les ressources naturelles et met au cœur de son combat le statut de la femme dans la société. Elle fait ainsi le lien entre la nature des femmes et la Terre Mère nourricière à préserver, pour une société plus juste et humaine.

Cet aspect de la féminité m’avait profondément touchée et je sentais qu’il y avait beaucoup plus à explorer. Je m’initiais déjà depuis quelques temps au chamanisme, cette pratique spirituelle ancestrale qui permet de se relier à la Nature et à sa propre nature profonde. Peu après, je découvrais l’univers du féminin sacré et ce fut une vraie révélation : non seulement cette nouvelle voie me permettait de trouver refuge et guérir les blessures les plus profondes infligées à ma féminité… Mais elle éclairait aussi ce lien si fort que je ressentais depuis toujours avec la Terre, cet appel de celle qui nous porte, nous protège, nous nourrit. Une voie qui m’ouvrait à un nouveau regard sur le Monde et me permettait de reprendre mon pouvoir, de me reconnecter avec ma sagesse originelle et faire naître cette nouvelle Terre dont j’avais tant rêvé.

Vers la naissance de l’écoféminité…

C’est ainsi que, au gré de mes formations et apprentissages, j’ai développé ce concept d’écoféminité. Ecologie, féminisme et spiritualité rassemblés pour un retour aux sources, à La source. La matrice féminine n’est-elle pas la source de la création ? Le préfixe éco vient du grec oîkos, qui signifie « maison ». Retrouver sa maison, sa nature profonde pour enfin agir sur le monde. Revenir au cœur de notre féminité pour reprendre notre pouvoir et repenser une société plus juste et harmonieuse. Chacun a son rôle à jouer pour l’avenir de notre Terre mais mon chemin m’a montré que l’écoféminité était la clé indispensable pour co-construire ce futur en conscience. Basée sur les trois composantes de mon approche holistique (Corps, Âme, Esprit), l’écoféminité se présente en 9 principes.

  • Sagesse du cycle : une nouvelle approche du cycle menstruel permettant de se réapproprier sa nature féminine de manière plus consciente et puissante
  • Honneur du corps : libération des croyances et tabous pour créer une relation harmonieuse avec son corps et sa sexualité
  • Intelligence du Vivant : un retour aux processus spontanés et aux savoirs ancestraux pour retrouver l’équilibre et une santé naturelle
  • Reconnexion à la Nature : une nouvelle relation à la Terre Mère et aux différents règnes (végétal, minéral, animal), vers l’ouverture du cœur
  • Ecologie intérieure : un travail profond de transmutation et retour à Soi permettant de retrouver un équilibre émotionnel et relationnel
  • Sororité : une reliance à toutes les femmes du monde pour guérir et avancer ensemble
  • Intégration environnementale : retour au naturel et éco-responsabilité pour reprendre sa place dans notre écosystème
  • Médecine personnelle : un autre regard sur la sagesse et la spiritualité pour retrouver son propre pouvoir guérisseur et se connecter à ses rêves
  • Co-création consciente : application concrète du pouvoir de l’esprit et du collectif vers la manifestation d’un nouveau monde…

 

Grâce à ce modèle de l’écoféminité, j’aimerais permettre aux femmes d’incarner pleinement leur divinité intérieure, agir pour le monde et rayonner de toute leur puissance.

Tu te sens appelée par cette voie initiatique ? La naissance d’un nouveau monde au féminin vibre en toi ? Découvre mes services et accompagnements ici !

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à laisser un commentaire pour me le faire savoir 😉

Et pour plus de partages autour de l’écoféminité holistique , tu peux me suivre sur Instagram pour te créer un nouveau regard sur la Vie, la Terre et la Féminité.

 

EDIT 11/04/2021 : Les 9 principes de l’écoféminité (ou eco-féminité) évoluent :

Ecoféminescence ™ est né.

Pour aller plus loin et accéder à la masterclass, clique ici

Commentaires

4 réponses

  1. Bonjour Charline,
    Merci pour ton article il me parle évidemment, mais me fait aussi mettre des mots sur ses idées, des valeurs et je suis curieuse d’en savoir plus sur la formation et les 9 clés, les 9 principes.

    Belle et douce journée.

    1. Coucou merci beaucoup pour ton retour je suis ravie que ça te parle, j’ai hâte de pouvoir partager plus en profondeur !
      Merveilleuse journée à toi 🙂

  2. Salut Charline,

    Ce n’est pas pour rien si cette voie du féminin sacré est si répandue de nos jours. C’est en effet la résultante logique des millénaires passés à culpabiliser la gente féminine.

    Un livre que je peux te conseiller (mais tu l’a sûrement déjà lu), c’est « Femme désirée, Femme désirante » de Flaumenbaum. J’ai beaucoup appris sur le sexe opposé avec ce livre qui décrit justement la complexité qu’a la femme à s’émanciper de cette culpabilité et de cette honte historique.

    1. Hello Jordan,

      Merci beaucoup pour ton retour ! Oui le féminin sacré commence à reprendre sa place et j’en suis encore plus heureuse quand des hommes le perçoivent et l’explorent, merci à toi 🙂 C’est tellement important qu’on honore tous ensemble cette partie de nous et du monde ! J’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet mais pas celui-là non, merci pour l’info !! Au passage, je commence à explorer l’astrologie féminine (une découverte dans « La femme Shakti » de Vicki Noble), peut-être que tu connais déjà… Belle soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *