Comment un nouveau regard peut changer ta vie et le Monde…

« Je te vois » . Cette phrase fabuleuse fait maintenant tellement sens pour moi. Je te vois dans ton entièreté, je ne vois pas seulement ton corps physique, je perçois tout ton Être, je te vois avec mon Âme, je te vois au-delà… Je te vois au travers d’un nouveau regard .

Je n’ai jamais été vraiment fan de films ou séries mais je me souviens encore, le jour où j’ai vu ce film de James Cameron, Avatar. C’était il y a plus de dix ans mais j’ai le souvenir que, sans trop savoir pourquoi, j’avais été profondément touchée. C’était quelque chose de puissant, magique qui dépassait tout entendement, j’avais envie de me laisser porter par ce sentiment qui vibrait en moi et pourtant, mon esprit concret et rationnel m’empêchait de m’y connecter…

L’ouverture à un autre Monde

Aujourd’hui la Vie me ramène vers l’enseignement profond de cette œuvre et celui-ci prend tout son sens. Ma sensibilité m’avait laissé entrevoir ma vérité avec un nouveau regard et ce qu’elle signifiait : une vision holistique de l’Être humain et du Vivant, un autre monde possible. Un Monde où la magie de la vie serait là, un monde dans lequel nous aurions compris qu’une conscience universelle relie tous les êtres et la Nature, ne faisant alors plus qu’Un. Un monde où la Terre, Mère Divine, serait respectée et honorée, tout comme la divinité en chacun de nous. Un monde où nous serions capables d’utiliser notre propre pouvoir de guérison, de vivre en harmonie, de percevoir l’Essence même de la Vie.

Et pourtant, aveuglée par mes croyances et mes peurs, limitée par mon conditionnement, j’ai ignoré cet appel de ma nature profonde. C’est seulement aujourd’hui que je réalise, avec le recul, le parallèle stupéfiant entre mon parcours et cet enseignement. Ce film invite à s’ouvrir à un nouveau regard sur le monde qui nous entoure, à se reconnecter à la beauté qu’il nous offre, à cette conscience universelle, à l’amour.

La puissance de la nouvelle science

On ne voit que ce que l’on veut bien croire. Ma formation scientifique m’avait enfermée dans un monde cartésien et fataliste, ou devrais-je dire, je m’étais moi-même enfermée dans mon intellect. Impossible pour moi de croire à quelque chose de plus grand, et pourtant je le sentais, je le savais au plus profond de moi. Mais la Vie m’a rappelée à l’ordre, elle a mis sur mon chemin des épreuves et expériences qui m’ont appris à ouvrir les yeux et changer de regard.

La science est alors devenue mon alliée. J’ai redécouvert le monde, sous un autre angle. J’ai réalisé que tout ce que j’apprenais qui à priori dépassait le réel était en fait prouvé jour après jour par ce que nous définissons comme étant la science. Il suffisait juste de me tourner vers la bonne direction et les informations arrivaient ! Les instruments sont de plus en plus sophistiqués et quelque chose qui n’était pas encore prouvé il y a quelques années devient en fait une vérité dès lors qu’un nouvel instrument ou une nouvelle méthode peut l’appréhender. Des milliers d’études dont nous n’avons pas connaissance dans notre enseignement conditionné existent bel et bien, ici, dans la matière. Si on les cherche, on les trouve. Et dans 2 mois, ce sera encore plus avancé.

Quand on y pense, c’est assez fou ! On ne voit rien, on ne sait rien. Je suis fascinée par la façon dont la métaphysique et les neurosciences expliquent maintenant des choses qui ont toujours existé au sein des peuples autochtones et ancestraux. Eux ne se posaient pas de questions, ils vivaient simplement leur vérité. Et je commence à réaliser que, malgré la bonne volonté de certains scientifiques, on ne saura jamais, on ne touchera jamais à la vérité. Parce qu’au final, l’instrument le plus performant pour observer et accéder à la conscience, c’est tout simplement notre Être…

Une exploration holistique au cœur du Vivant

Notre Être, multidimensionnel, un agencement parfait Corps-Âme-Esprit sur cette Terre. J’ai commencé à adopter une vision holistique de l’individu grâce à la naturopathie, c’était comme une évidence. J’étais dépendante d’un système de santé fragile et centré sur l’aspect purement physique des maladies et j’ai découvert un autre regard qui m’a libérée. Les médecines traditionnelles l’avaient déjà compris bien avant nous, tout autour du monde. C’est l’Ayurveda, médecine indienne datant de plusieurs milliers d’années, qui m’a ouvert la porte à cette compréhension, qui m’a transportée dans un autre monde. La maladie ne résultait pas d’un bug aléatoire et fataliste et la santé dépendait de tellement de facteurs, environnementaux, psychiques, etc. Mon bagage scientifique m’a permis et me permet chaque jour d’aller encore plus loin, au cœur du vivant. Quelle joie de pouvoir enfin relier les mondes matériels et ceux plus subtiles ! Quel soulagement de constater que cette partie de moi qui ressentait, qui savait qu’elle était bien plus que ce qu’elle voyait avec ses yeux d’être humain, n’avait en fait pas tort.

Je suis une grande aventurière, une chercheuse à la découverte des mystères du Vivant. J’aime questionner sans cesse le réel. Je me dis qu’à l’ère de l’information, à notre époque où la connaissance est plus que jamais disponible, l’ignorance est un choix. Je porte néanmoins mon attention à conserver un certain équilibre, à ne pas tomber dans la boulimie d’informations et j’utilise alors de plus en plus mon intuition, mon instinct profond. Qu’importe si j’ai une confirmation de la science actuelle ou de celle de demain, j’ai confiance, ce que je ressens est là. C’est cette partie de moi qui sait qui m’aidera à comprendre le Monde. Une première étape pour moi, un premier pas vers cette confiance, a été simplement de m’ouvrir aux synchronicités. Ces moments parfaits qui reflètent la Magie de l’instant. Tout comme une reconnexion à la Nature nous relie à la Beauté du Monde, la perfection divine. Elle nous relie à notre propre Beauté, reflet de notre monde intérieur…

Un retour à l’harmonie intérieure et avec la Terre

Dans Avatar, le lien entre écologie et spiritualité est puissant. J’y vois aussi un parallèle troublant avec notre situation mondiale actuelle. Cette leçon que les humains reçoivent de la Nature qu’ils exploitent sans limites : tout cela ne mène qu’à leur propre destruction. Elle les amène à comprendre que, la vie s’organisant en écosystèmes, par définition, ils font partie d’une certaine Unité. Détruire notre Terre Mère revient à nous autodétruire, ce qu’avaient compris depuis bien longtemps les peuples ancestraux et autochtones, qui vivent en harmonie avec la Nature, qui l’honore et en tire toute leur sagesse. Finalement, ce regard ne serait pas si nouveau que ça !

La vision de ce monde suprématiste met aussi en lumière une dualité, notamment entre le féminin et le masculin. Elle montre qu’un équilibre est indispensable entre ces deux pôles présents en nous. Elle montre qu’un féminin et un masculin qui ne coopèrent pas mène à la destruction dans le monde extérieur, projection de notre propre déséquilibre intérieur. Elle montre l’importance d’accueillir les qualités féminines si souvent rejetées telles que l’intuition et la sensibilité, au risque de trouver un masculin enfermé dans son intellect et jouant de son pouvoir.

Enfin, ce film parle aussi de trouver sa place dans ce monde, retrouver sa maison. Il est parfois très difficile de ressentir cette notion d’appartenance quand nous avons le sentiment profond que ce monde ne nous correspond pas. Pourtant, tout se passe en nous. Le Monde est tel que je m’autorise à le voir. Si je décide de m’ouvrir à sa Magie, alors il sera magique et me prouvera chaque jour que je suis sur le bon chemin, sur mon chemin. Alors, j’y trouverai ma place et rayonnerai de tout mon Être.

Conclusion : s’ouvrir à la magie de la Vie pour créer le Monde de demain

Dans le monde spirituel, on parle souvent de l’ouverture du troisième œil. En langage scientifique, c’est la glande pinéale. Au-delà d’une ouverture à nos capacités psychiques et extrasensorielles, c’est surtout l’ouverture à un nouveau regard sur la Vie et l’essence même des choses dont nous avons besoin. Un retour à l’essentiel pour accéder à cette magie et créer ce monde dont nous rêvons. Tout est là, il suffit de s’ouvrir.

Si toi aussi tu sens que tu as besoin de te reconnecter à ta nature profonde pour réenchanter le Monde, découvre mes accompagnements ici !

N’hésite pas à laisser un commentaire si cet article t’a inspirée 😉

EDIT : Damien Maya en parle aussi dans sa dernière vidéo Avatar, l’histoire d’un monde plus sage que le nôtre… A regarder sans hésitation !

Charline Robert
Charline Robert

Créatrice de la voie de l'écoféminité ©, j'accompagne les femmes conscientes et sensibles à retrouver leur nature profonde et originelle, grâce à une approche libératrice et transformatrice. Je leur permet d'oser révéler leur essence féminine sans limitations et de reprendre leur place dans tous les domaines de leur vie, plus particulièrement en amour...

En savoir plus

Retrouve-moi sur les réseaux :

Pour être informée des prochains articles :

A lire aussi …

Commentaires

4 réponses

  1. Bravo d’oser. Bravo de parler. Bravo d’exprimer.
    Une mise en lumière pour apprendre à regarder une Unité à la fois avec une longue vue et un microscope.
    Tous mes vœux de bonheur pour cette réalisation merveilleuse que tu te permets de vivre!
    Namasté

    1. Oh merci ! C’est vraiment drôle, j’utilise aussi cette jolie métaphore avec la longue vue (plutôt télescope pour moi :P) et le microscope ! Merci encore belle âme, à très vite !
      Namasté

  2. Merci d’exprimer votre lumière, les mots résonnent en moi. Au moment où je commence à me voir..je tombe sur ce texte ! Merci les synchronicités..
    Merci la vie..
    Merci l’unité
    Merci à vous..d’être..

    1. Bonsoir,
      Merci beaucoup pour ce retour, je suis heureuse que ces mots vous touchent, quelles belles synchronicités en effet ! J’espère que les ressources que je partage ici pourront vous aider à cheminer…
      A très bientôt peut-être et merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.